Bangkok – Wat Pho, Marché chinois et restauchaton

Debout à 10 heures, nous goûtons au petit déjeuner local proposé par notre hôtesse : du riz gluant accompagné de légumes sautés et d’un œuf au plat. Rébecca se régale mais ça ne passe pas pour moi. Un café et une cigarette plus tard, nous voilà partis en quête du bus 12, direction le Wat Pho. Pour 16 baths, il nous emmène à 15 minutes du temple, où nous empruntons un chemin le long d’un canal où des Thaïs prennent leur petit déjeuner. Bangkok prend un visage nouveau, beaucoup moins pressé et plus accueillant, on se sent bien !

Arrivés au Wat Pho, nous commençons par faire un tour à travers les différents édifices colorés, il fait tellement chaud au soleil que tout le monde tâche de se déplacer d’un coin d’ombre à l’autre !

Balade à travers les couleurs

Il y a foule mais nous arrivons à trouver un peu de calme en entrant dans les temples ouverts dont tous les côtés sont ornés de Buddhas.

Nous continuons notre exploration à travers les jardins luxuriants, de petites statues couleur argent y sont disséminés.

Nous finissons par trouver le temple du « Reclining Buddha », une statue gigantesque de buddha allongé. Elle est tellement grande que le temple a dû être construit après, faute de pouvoir passer par la porte. Sur ses pieds, les 108 états de Buddha sont gravés dans la nacre.

Nous continuons notre promenade en nous arrêtant à différents temples, ôtant nos chaussures ici et là pour pouvoir y rentrer.

Enfin, nous cherchons l’aile où se trouve l’école de massage thaïlandais afin d’en profiter un peu. Ça compensera peut être le matelas en bois de notre hostel ! Une demie heure, 520 baths et 2760 mouvements de mains plus tard, nous ressortons complètement relaxés. Nous nous posons sur un petit banc pour boire le thé glacé que l’on vient de nous offrir. La vue est magnifique !

30 minutes de détente

Il nous faut bien 30 minutes de plus avant de partir pour notre prochaine destination : le quartier chinois !

Nous passons par un quartier où il n’y a que des stands d’électronique où les locaux récupèrent, soudent et réparent tous types d’objets, du ventilateur à l’écran plat en passant par les vieux transistors. On peut tout y acheter à l’unité : une vis, une pièce de haut parleur d’occasion voire un simple morceau de câble. Il faut lutter pour se frayer un chemin, mais les Thaïs sont bienveillants, nous remerciant à coup de « Ka pun Kap ». Nous essayons de leur rendre la pareille quand ils veulent bien nous laisser passer, ce qui n’arrive pas très souvent …

La rue se transforme petit à petit et les ateliers laissent place à des bijouteries chinoises, où nous constatons avec amusement que les prix étaient environ 15 fois plus cher dans l’établissement d’hier. Vous l’avez deviné : nous arrivons dans le quartier chinois. Une fois les bijouteries passées, c’est au tour des échoppes de tissus, vêtements et costumes traditionnels chinois. Ça brille de partout !

Nous atteignons finalement Phahurat Market où se mélangent les stands de vêtements indiens et chinois. Nous en sortons et tombons sur une petite rue où des chinois proposent de la street food : on a changé de pays. Pas un Pad Thai à l’horizon ! Pour finir, nous rejoignons la rue principale, Charoeng Krung Road, où nous prenons le temps d’observer les locaux monter une scène au dessus du Khlong pour le festival de la rivière. Des bateaux décorés sont déjà en place un peu plus bas.

Nous partons ensuite pour Khao San Road et cherchons un bus, pas facile sans internet, même avec maps.me ! Nous finissons par prendre un Tuktuk bien négocié qui nous coûtera tout de même le double de la veille.

Une fois arrivés, nous nous achetons un de ces pantalons que seuls les touristes portent : celui avec des motifs d’éléphant dessus. Note pour maman : ça n’a coûté que 100 baths !

Au lieu de rentrer à l’auberge, nous allons directement au restaurant d’hier soir : The Family. Il est 16h45, nous sommes allongés au bord de l’eau, une bière et un sprite à la main. Le serveur Californien est tellement sympa qu’il me garde la bouteille au frais et vient me resservir avant même que je le lui demande. Nous en profitons pour renseigner nos carnets respectifs et parler de nos premières impressions. Les chats du bar ne nous boudent pas complétement ce soir, black tiger finit par élire domicile sur nos genoux.

Nous mangeons un délicieux plat de nouilles sautées et un curry jaune absolument incroyable. Le serveur ne sait pas nous expliquer ce qu’il y a dedans mais nous apprend que ce genre de plats est assez dur à trouver, les curry rouges et verts étant beaucoup plus répandus.

Curry jaune & nouilles sautées

Nous convaincre de revenir lors de notre retour à Bangkok : check !

5 Replies to “Bangkok – Wat Pho, Marché chinois et restauchaton”

  1. Merci, c’est trop bien ! 😘

  2. voyagé confortablement installée dans mon fauteuil de confort électrique c’est trop bien .Merci ;Pas vraiment vu le pantalon éléphant

    1. On t’enverra une photo bientôt pour que tu puisses les voir mieux !

  3. Merci pour les commentaires accompagnant les belles photos qui nous permettent de découvrir l’âme de ce pays. Nous pouvons ausi partager toutes les peripeties de votre voyage. Apparemment vous vous regalez. Bientôt nous vous verrons sur la moto !! N’oubliez pas les casques.
    Bonne route.
    Nous vous embrassons bien fort.

    1. Merci Mamie ! Premier trajet à moto aujourd’hui, nous vous raconterons ça dans quelques jours.

Laisser un commentaire